Popcorn-time.to défie l’industrie du cinéma américain en lançant un tracker ouvert

01net Logo 700Jugeant l’appétit pour l’argent de l’industrie cinématographique américaine « monstrueux », le célèbre « Netflix des pirates » lance un nouveau tracker public qui référence du contenu de qualité.

Après avoir connu des hauts et des bas, des tensions en internes et la foudre de la justice, Popcorn-time.to s’en prend une nouvelle fois à l’industrie du cinéma. Les développeurs du « Netflix pirate » viennent en effet d’annoncer le lancement d’un tracker torrent ouvert qui référence du contenu certifié.

En clair : un serveur qui permet de pirater des films de qualité. Un acte qui pourrait s’apparenter à de la provocation si l’annonce de la sortie de ce tracker ne s’accompagnait pas d’une diatribe relayée par le site spécialisé Torrent Freak.

Les développeurs du logiciel pourraient se contenter de lancer un énième logiciel de piratage dans leur coin en faisant de l’argent avec de la publicité, des services ou, comme bien trop souvent dans le milieu du piratage, par le biais de malwares et autres saletés. Or, si l’équipe semble bien faire son beure par le biais de l’offre VPN intégrée dans le logiciel elle ne reste pas cachée. Pire : elle monte aux créneaux pour dénoncer les comportements des « monopoles de contenus américains » tels que la puissante Motion Picture Association of America (MPAA). Qualifiant leur appétit pour l’argent de « monstrueux », l’équipe de Popcorn-time.to souligne que ses services sont essentiellement utilisés par des personnes auprès de laquelle la MPAA « n’aurait (de toute façon, ndr) pas gagné un sou car leur alternative est de se priver de films, de (services) TV et de musique ».

S’il est évident que les piratins grossissent le trait et tombent dans le pathos dramatique en martelant que « aucun sang de coule des pierres » (les pauvres n’ont pas d’argent), il est certain que de très nombreux foyers sont financièrement dans l’incapacité de financer l’accès aux contenus.

La suite sur : Popcorn-time.to défie l’industrie du cinéma américain en lançant un tracker ouvert
01 Net – 02/01/2017